Wimbledon, nos pronostics : tableau masculin

wimbledon_2012

Le troisième Grand Chelem de la saison démarre aujourd’hui sur le gazon de Wimbledon avec en jeu la première place au classement mondial. Si le circuit ATP n’a pas semblé aussi indécis depuis longtemps, nous avons quand même quelques idées.

Depuis le début de la saison, les cartes ont été rebattues chez les garçons, alors que l’on s’attendait à une confirmation de la domination d’Andy Murray ou un regain de forme de Novak Djokovic, ce sont les anciens qui ont fait la loi, au point d’être en mesure de revenir sur le trône à l’issue du plus prestigieux tournoi de la planète tennis. C’est tout l’enjeu de ce Wimbledon, la fin du papy boom ?

  1. Le vainqueur : Roger Federer

Qui d’autre ? Ça fait bien longtemps que le Cannibale de Bâle n’avait pas eu une si grosse pancarte dans le dos au moment d’aborder un majeur. Impressionnant à Halle, son impasse sur la saison de terre battue semble lui avoir fait un bien fou et il affiche déjà un niveau de jeu stratosphérique. Le jeune Zverev, pulvérisé en 50 minutes en finale peut en témoigner, le suisse est au top de sa forme.

De plus, les autres cadors ne semblent pas au mieux. Malgré sa victoire à Eastbourne, Novak Djokovic est encore loin de son Cosmic tennis et Andy Murray, en délicatesse avec ses aducteurs, inquiètent tout le royaume. Reste l’inconnue Rafael Nadal, impressionnant à Paris, il n’a pas encore disputé le moindre match sur herbe, les premiers tours, où l’attendent Deniz Istomin et Karen Kachanov, pourraient ainsi s’avérer piégeux. Bref, un huitième Wimbledon tend les bras à Roger.

  1. La surprise : Jordan Thompson

Il est australien, pointe à la 86ème place mondiale et n’a jamais passé le second tour d’un tournoi majeur. A priori, il ne présente pas vraiment le profil d’un épouvantail dans le plus ancien tournoi de tennis du monde.

Pourtant, à 23 ans, le droitier arrive tranquillement à maturité et pourrait surprendre.  Performant au Queen’s où il s’est offert le scalp du quintuple vainqueur Andy Murray, il arrive en pleine confiance et pourrait créer la première sensation du tournoi contre l’espagnol Albert Ramos, tête de série N°25 du tableau. La suite, Andrey Rublev au second tour et Milos Raonic au troisième tour, tout sauf une sinécure mais sait-on jamais…

  1. La déception : Stan Wawrinka

Les héros de la Porte d’Auteuil ne devraient pas être à la fête sur le gazon londonien. Si j’ai beaucoup hésité à faire de Dominic Thiem, qui arrive au All England Club avec deux vilaines sorties de route sur herbe, mon favori pour cette catégorie, l’autrichien a eu de la chance au tirage avec aucun pièges dans sa partie de tableau. Il pourrait ainsi s’en sortir pour atteindre les huitièmes.

Le valaisan, lui, ne peut pas en dire autant. Daniil Medvedev pour commencer, Tommy Haas au second tour avant d’enchaîner avec Kevin Anderson et Jo-Wilfried Tsonga ou Sam Querrey en huitièmes ! Un programme copieux voire carrément indigeste pour le triple vainqueur en majeur que je n’imagine pas triompher de toutes ces embuches, une chute d’entré est même envisageable.

  1. Le meilleur français : Richard Gasquet

Difficile de sortir un français du lot pour ce troisième majeur. Lucas Pouille, Richard Gasquet et même Gaël Monfils, très sérieux malgré son aversion de l’herbe, ont réussi une bonne préparation. Quant à Jo-Wilfried Tsonga, s’il traverse une mauvaise passe, il est trop constant en Grand Chelem pour l’écarter. Ils pourraient tous atteindre les huitièmes de finales.

Cependant, un seul me semble en mesure d’aller plus loin, le biterrois. Très en forme, sans aucun pépin physique, le double demi-finaliste du tournoi a le tableau pour voir loin. Son véritable test aura lieu au troisième tour où l’attend Tomas Berdych mais, en cas de victoire, il pourrait avoir droit à un duel avec Dominic Thiem, sans doute le meilleur tirage possible en deuxième semaine.

  1. Le match : Benoît Paire – Nick Kyrgios

C’est l’un des matches que l’on attend en première semaine. Entre deux véritables fou furieux, le spectacle sera au rendez-vous. Que ce soit pendant les points, avec deux des joueurs les plus talentueux et imprévisibles du circuit, ou entre avec de très probables pétages de plombs.

Entre aces, points gagnants invraisemblables, raquettes brisées et avertissements, l’arbitre du match ne devrait pas s’ennuyer, et nous non plus.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *