US Open 2108, nos pronostics : tableau féminin

On attendait son retour, elle l’a finalement reporté. Le premier majeur de la saison sera orphelin de sa tenante du titre Serena Williams et devra se trouver une autre reine, elles sont très nombreuses à briguer le trône au premier rang desquels la française Mladenovic.

Le vainqueur : Karolina Pliskova

Après une saison 2017 assez imprévisible, le circuit WTA semble enfin s’être trouvé une véritable hiérarchie. À l’orée de la dernière levée majeure, elles semblent ainsi être trois à être au dessus du lot : Simona Halep, Sloane Stephens et Angelique Kerber. Trois jeunes femmes auxquelles j’ajouterais Serena Williams qui ne doit jamais être sous-estimée lorsqu’elle se présente dans un tournoi du Grand Chelem.

Du coup, en bon connaisseur du tennis féminin, je vais choisir quelqu’un d’autre ! Et mon choix s’est porté sur la tchèque. Un peu par hasard il est vrai mais aussi parcelle la grande serveuse a toutes les armes pour remporter un majeur depuis plusieurs années, que sa meilleure surface est le ciment et, qu’à force de tourner autour, ça devrait finir par tomber. De plus, elle est tombée dans la partie du tableau la plus relevée, juste de quoi se construire un destin de championne. Bref, tout est contre elle mais elle va gagner, ou pas…

La surprise : Patty Schnyder

Plouf, plouf, ce sera toi qui sera la révélation de l’US Open. (Un peu) plus sérieusement, si faire un pronostic pour la gagnante est déjà une gageure alors trouver la fille qui va casser le tableau relève de la divination ou la cartomancie ! N’étant pas versé dans les arts occultes et plutôt que de sortir n’importe quoi, je vais profiter de cette catégorie pour me faire plaisir en rendant un petit hommage.

Car oui, quelle ne fut pas ma surprise en regardant le tableau d’y lire le nom de Patty dont la dernière apparition en majeur remonte à 2011. J’ai d’abord cru à une homonyme mais non, c’est bien la suissesse de 39 ans qui, sortie des qualifs, se fait un kiffe ! Un plaisir que ne devrait pas durer longtemps vu qu’elle affronte Sharapova au premier tour dans une affiche revival.

La déception : Garbine Muguruza

Côté déceptions, elles sont également pléthore à pouvoir briguer le titre, je ne vois effectivement pas beaucoup d’avenir dans le tableau à Svitolina ou Wozniacki mais celle qui pourrait tomber le plus vite pourrait bien être la championne espagnole. Complètement à l’arrêt depuis sa demie de Roland Garros, l’ancienne N°1 mondiale est en plein doute et ne met plus un pied devant l’autre.

Au moment d’aborder le Grand Chelem qui lui réussi le moins, son niveau actuel est donc particulièrement inquiétant, surtout lorsqu’on regarde son tableau. Si elle devrait pouvoir se sortir de son premier tour face à la chinoise Zhang, il lui faudra ensuite ferrailler face à la révélation ukrainienne Yamstremska (peut-être la véritable surprise du tournoi) puis l’australienne Barty avant d’espérer défier Pliskova. Un parcours qui me paraît trop compliqué pour elle en ce moment.

La meilleure française : Caroline Garcia

Pas beaucoup de suspense pour cette catégorie. Il ya même fort à parier qu’il suffira à la francilienne de passer un ou deux tours pour être la dernière tricolore en lice. En effet, entre tirages compliqués et méformes chroniques, on imagine mal Mladenovic, Parmentier et consort lui faire de l’ombre. Reste à savoir jusqu’où sera t-elle capable de se hisser.

Alors qu’on l’attendait très haut cette saison, elle n’a pas cependant réussi à franchir le cap qui pourrait en faire une candidate à  une victoire majeure. Solide sans être brillante en 2018, elle devra se méfier de son entrée en lice où l’attend une ancienne Top 10, Johanna Konta. En cas de victoire, la route des huitièmes de finale sera dégagée.

Le match : Svetlana Kuznetsova-Venus Williams

À l’instar du tableau masculin, quelques rencontres du premier tour vaudront le coup d’oeil, que ce soit Garcia-Konta, Martic-Safarova, Sharapova-Schnyder ou Petkovic-Ostapenko. Cependant, un duel entre deux multi vainqueurs en majeur reste toujours un moment spécial, surtout lorsque les jeunes femmes en question ont une telle capacité à sortir des matches dantesques.

Un premier tour qui devrait donc tenir toutes se promesses en offrant tun duel acharné et à rallonge entre les deux championnes. À noter que l’ainé des Williams n’a pas vraiment eu la main heureuse puisqu’un cas de succès, elle pourrait retrouver sa soeur dès le troisième tour…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *