Signer au PSG, une bonne idée pour Mbappé ?

mbappe psg

Jour après jour la rumeur se précise, Kylian Mbappé serait bien en passe de quitter le Rocher pour rejoindre la capitale et le Paris-Saint-Germain. Un nouveau très gros coup du vice champion de France qui peut néanmoins laisser dubitatif.

Après le coup de tonnerre Neymar, c’est donc un autre raz-de-marée médiatique que prépare le club Quatari sur le marché des transferts avec la probable arrivée du joyau monégasque. Si pour le club francilien, l’intérêt d’attirer l’un des plus gros talents offensifs de sa génération est indéniable à moyen terme, la pertinence de ce transfert est cependant plus discutable pour le joueur.

Une image écornée

À première vue, on pourrait même se demander quelle mouche a piquée la révélation de la saison. Ce n’est pas que le PSG n’est pas un club à la mesure de son talent, surtout après l’arrivée de Neymar, mais plutôt qu’une telle signature apparaît complètement en contradiction avec les déclarations faites par le joueur depuis plusieurs mois. Depuis sa brutale éclosion, le discours du jeune homme et de son entourage était très clair, la priorité pour cette saison serait donnée au club qui lui offrirait le plus de temps de jeu et, en cas de départ, ce serait « Madrid ou nulle part ailleurs ».

Nous étions d’ailleurs nombreux dans les médias à louer la maturité apparente du gamin et la stabilité de son entourage. Pour moi, c’était clair, à un an de la Coupe du Monde, il resterait une saison de plus à la Turbie avant de rejoindre ses idoles Zidane et Ronaldo du côté de Bernabeu. Un plan de carrière cohérent et raisonnable, à son image, qui lui aurait permis de continuer à apprendre son métier aux côtés de Falcao comme titulaire indiscutable. Or, depuis, tout a changé. Car, ne nous y trompons pas, malgré cette bonne volonté apparente, s’il rejoint Paris, ce sera très majoritairement pour une raison : l’argent.

Alors que son entourage aurait présenté des exigences salariales déraisonnables pour une éventuelle prolongation, le PSG lui offrirait un salaire annuel de 18 M€, un montant absolument délirant sur lequel personne ne veut s’aligner, même pas de loin. Si l’on y ajoute son exclusion du groupe monégasque pour une altercation avec Raggi, son image de bon garçon plein de bon sens et amoureux de son sport en prend un sacré coup ! Pour quelques billets de plus, il serait prêt à aller au clash, à s’asseoir sur « le club de son cœur » et prendre de gros risques sportifs.

Une place difficile à gagner

En effet, si pour le PSG, sa venue serait un énorme coup médiatique et un vrai bon choix à long terme, elle ne comblerait pas un besoin immédiat, loin s’en faut. Le club est largement armé devant et devrait plutôt se concentrer ses les postes de sentinelle et de gardien de but. Malgré ses qualités exceptionnelles, on peut ainsi se demander où le petit génie va pouvoir s’installer dans l’animation offensive parisienne.

Attaquant de profondeur, habitué à tourner autour d’une pointe dans un 4/4/2, voire à s’excentrer un peu sur le côté gauche, Mbappé va se heurter à une concurrence extrême à ses postes de prédilections. Dans l’absolu, dans le système d’Emery, organisé en 4/3/3, on le voit idéalement évoluer à gauche. Léger problème, c’est la place dévolue au génie brésilien Neymar, plus gros transfert de l’histoire, qui a montré en l’espace de deux rencontres qu’il y serait intouchable. Dans l’axe alors ? Là encore, Edinson Cavani a pris ses aises et est actuellement l’un des tout meilleurs finisseurs du continent. Quand on sait que ni l’un ni l’autre ne sont vraiment adeptes du turn-over, mieux vaut oublier ces deux possibilités pour le jeune français.

Reste le côté droit. Pour gagner du temps de jeu, Mbappé devra donc se battre pour un poste auquel il n’a jamais évolué et dans un système qui lui est presque inconnu ! Pas vraiment gagné quand la concurrence s’appelle Draxler ou Di Maria… Du haut de ses 60 matches professionnels, le gamin de Bondy paraît léger face au capitaine et MVP allemand de la dernière Coupe des Confédérations ou l’homme aux 86 sélections albicelestes. Quoi qu’il arrive, une chose paraît évidente, il jouera beaucoup moins qu’à Monaco et dans de moins bonnes conditions.

Un billet pour la Russie en danger

Une donnée problématique à un an de la Coupe du Monde en Russie pour laquelle il n’est pas du tout assuré de faire partie du groupe France. Vous me direz, l’équipe de Didier Deschamps pourrait bien ne pas être du voyage de toute façon. Ce qui me semble certain en tout cas, c’est qu’une éventuelle signature à Paris pourrait le mettre en en difficulté. Quoi qu’en pense certains qui le voient déjà titulaire en Russie en cas de qualification, je ne pense pas qu’il puisse déjà prendre son billet d’avion.

C’est un poncif de dire que les choses vont très vite en football mais ça reste une réalité. S’il ne joue pas assez cette saison, ce ne sont pas ses quatre petites sélections, durant lesquelles il n’a pas encore marqué les esprits qui le protègeront. Nous avons actuellement la chance d’avoir une génération absolument fantastique, notamment sur les postes offensifs où les places seront très chères. Si l’on projette un peu, on peut néanmoins considérer deux choses : le schéma de jeu des Bleus autour du 4/4/2 (sensiblement le même qu’à Monaco) semble figé et Mbappé pourrait donc postuler aux quatre postes offensifs.On sait que le sélectionneur ayant pour habitude de doubler les poste, il y a huit places à prendre.

Sur les côtés Sissoko et Payet, impériaux lors du dernier Euro et Lemar et Dembele, spécialistes des ailes, semblent en avance sur lui. Il est davantage dans la réflexion pour l’un des deux postes d’attaquants. Sachant que Griezmann est incontournable en 9 ½ et que Giroud a trop prouvé pour être écarté dans la dernière ligne droite, il ne reste selon moi plus que deux strapontins qu’ils sont nombreux à convoiter avec beaucoup de combinaisons possibles. Par exemple, avec Fekir en plein renouveau, qui présente le profil idéal de la doublure du colchonero et qu’il apprécie particulièrement, Deschamps pourrait être tenté de recomposer l’explosif duo qu’il composait avec Lacazette, déjà saignant à Londres. Mbappé pourrait rapidement en faire les frais en cas de saison compliquée et rater le coche.

Ce n’est certes qu’un scénario parmi d’autres mais avouez qu’il n’est pas si fantaisiste que ça. Tout cela sans parler des Martial, Coman, Dembele, Gameiro, Thauvin, N’Tep, voire Benzema… Pour le feux follet monégasque, la route vers la Coupe du Monde est encore longue et semée d’embûches et, pour moi, elle ne passe pas par Paris.

4 thoughts on “Signer au PSG, une bonne idée pour Mbappé ?

  1. C’est une énorme connerie ! Pour lui mais surtout pour le psg.
    Prendre le risque de se mettre l’Europe à dos tout en rajoutant une concurrence bien trop forte.

    Car qui sacrifier? Draxler, Pastore, Di Maria? Autant de joueur ayant plus prouvé et étant déjà intégré.

    C’est une plus value minime pour un coût astronomique.

    1. Je serai bien plus mesuré sur les bienfait de ce transfert pour le club. Oui, le PSG n’a pas de besoin immédiat à le recruter tant ses manques actuels se situent à d’autres postes mais, pour le futur, peut-il laisser passer l’occasion ?

      Ce genre de joueur est rare et il faut saisir l’opportunité de le recruter quand elle se présente.

    1. Qu’il lui succède à moyen terme, pourquoi pas mais qu’il le mette sur le banc dès cette saison, j’ai plus de mal à y croire. Le jeune monégasque manque encore un peu d’impact physique selon moi pour jouer seul devant dans une équipe de top niveau européen.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *