La Soufflante N°3 – le PSG dans la tourmente, mais que fait la LFP ?

Sur Sport-Vox, désormais, tous les lundis c’est « La Soufflante » ! Un ou plusieurs membres de notre rédaction vous livre leur coup de gueule sur le week-end sportif qui vient de s’achever. Cette semaine, difficile de passer à côté de l’affaire PSG.

Comme souvent Mediapart a réussi un joli coup médiatique. Son buzz autour de ses football leaks a été bien orchestré, tant et si bien qu’on ne parle plus que ça sur les réseau sociaux, et c’est loin d’être terminé. Le Paris Saint-Germain, cible facile, se retrouve encore une fois au centre des débats et des suspicions.

Le PSG complètement abandonné…

Il y a beaucoup à écrire sur cette histoire, et nous reviendrons bientôt sur le bien fondé de ces attaques, mais une chose m’a particulièrement gonflé ces derniers jours : le manque soutien dont dispose le club parisien. Alors que se profil une rencontre décisive pour les hommes de Thomas Tuchel (et par ricochet pour le football français) sur la scène européenne, on ne peut vraiment pas dire qu’on ressente une cohésion nationale derrière eux.

En effet, quels que soient les tenants et aboutissants de cette affaire, le silence assourdissant des instances françaises est particulièrement mal à propos. Que le public provincial ne porte pas le PSG et ses pétrodollars dans son cœur c’est une chose – et encore, les études tendent à démontrer le contraire – mais que les dirigeants tricolore ne montent pas au créneau pour préserver les intérêts du foot français en est une autre.

Où sont les Tebas français ? Que fait Nathalie Boy de la Tour, trop discrète présidente de la LFP ? Alors que le virulent espagnol est en première ligne pour défendre les intérêts de la Liga et exerce un incessant lobbying en faveur de ses clubs, Real et Barça en tête, ses homologues  rivalisent d’absence médiatique. Personne ne parle, personne ne s’insurge, alors que le PSG est la cible de tous les cadors du continent, on ne peut vraiment pas dire qu’il soit  non plus prophète en son pays !

…alors qu’il est une locomotive indispensable !

Qu’on se comprenne bien, il ne s’agit pas ici de faire l’éloge d’un chauvinisme aveugle mais bien de rappeler la mission et la raison d’être de la LFP : défendre l’intérêt supérieur du football professionnel français et de ses membres. À ce titre, et alors que l’institution avait toujours affiché son soutien envers le club parisien, on sent clairement un changement de cap. Pourtant, si l’objectif est de permettre au championnat de grandir et pour cela, qui a plus œuvré que le PSG qatari depuis 10 ans ?

Tous ces dirigeants qui jouent aujourd’hui au roi du silence étaient beaucoup moins discrets il y a quelques mois au moment de s’enorgueillir de l’explosion des droits TV de la Ligue 1. Dans un concert de louages et d’autosatisfaction, ils se tapaient alors tous dans le dos en se félicitant du travail accompli. Pourtant, ne nous y trompons pas, le principal responsable de cette flambée des prix, c’est bien le PSG et ses investisseurs. Si le championnat a retrouvé une attractivité économique, c’est à la locomotive parisienne qu’on le doit. Locomotive derrière laquelle les wagons d’investisseurs se sont rattachés. À Monaco, Marseille, Lyon, Nice ou Bordeaux, les repreneurs étrangers ne se pressaient pas avant l’arrivée d’un tel produit d’appel.

Ne pas soutenir le club parisien, c’est également oublier le poids majeur que représente Paris dans l’indice UEFA du championnat. Si la Ligue 1 a pu préserver sa place dans le Top 5, elle le doit principalement à la régularité de Thiago Silva et ses hommes. Sans le PSG, elle serait dépendante des exploits sporadiques des et pointerait sans doute derrière le Portugal et la Russie. Il ne faudrait pas avoir la mémoire trop courte ou sélective…

Alors, plutôt que de vous planquer, mesdames et messieurs de la Ligue, prenez vos responsabilités et montez au créneau  pour faire votre boulot et défendre les intérêts de vos clubs car, à ce que je sache, la présomption d’innocence existe toujours en France et devrait s’appliquer au PSG.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *