La soufflante N°13 : Leclerc spolié par Ferrari, une mauvais habitude de la Scuderia

Sur Sport-Vox, tous les lundis c’est « La Soufflante » ! Un ou plusieurs membres de notre rédaction vous livre leur coup de gueule sur le week-end sportif qui vient de s’achever. Cette semaine, on parle F1 et consignes d’équipe.

On croyait cette époque révolue, qu’avec le départ de Jean Todt et la retraite de Michael Schumacher la Scuderia s’était racheté une déontologie, il n’en est visiblement rien. Ce week-end singapourien nous a rappelé que la F1 restait un business parfois terriblement cynique et au détriment de l’équité sportive.

Leclerc plus rapide que Vettel …

Petit état des lieux : depuis le début de saison, le rapport de force s’est inversé à Maranello. Arrivé dans la peau du petit jeune, espoir de la discipline mais complètement dévolu à son leader, le prodige monégasque Charles Leclerc a renversé la table pour devenir le véritable patron au détriment du quadruple champion du monde allemand Sebastian Vettel. Vainqueur des deux derniers grands prix, auteur d’une cinquième pole position, Leclerc arrivait pleine bourre au départ de la course de dimanche.

Un leadership confirmé dès les premiers tours de roues et jusqu’au 20ème tour d’un grand prix jusque là sans histoire. C’est le moment choisi par son équipe pour procéder à un choix particulièrement surprenant : réaliser un « undercut » pour favoriser Vettel. Pour faire simple pour les profanes, en privilégiant une rentrée aux stands de l’Allemand avant Leclerc, l’équipe italienne a clairement choisi de privilégier son pilote le moins performant. Une aberration au regard des usages !

…mais vaincu sur décision de Ferrari

Grâce à cette stratégie, pour le moins surprenante, Vettel s’est envolé vers la victoire au détriment de son jeune coéquipier, pourtant plus rapide et compétitif que lui. Une situation très mal vécue par l’intéressé qui s’est clairement senti trahi et n’a pas manqué de s’en plaindre ouvertement pendant et après la course. Injustement privé d’un troisième succès consécutif, c’était la soupe à la grimace sur le podium où son coéquipier célébrait son premier succès depuis plus d’un an.

Des images à l’arrière goût amer qui rappellent les grandes heures du Baron Rouge qui imposait sa loi sur le cheval cabré avec Rubens Barrichello dans le rôle du porteur d’eau sacrifié. Des images que l’on a clairement plus envie de voir en compétition, surtout quand l’enjeu n’est pas au rendez-vous. Soyons clair, si parfois les consignes d’équipes peuvent se comprendre, dans le cadre d’une lutte pour le titre par exemple, là franchement, c’est juste ridicule !

Une décision néfaste sur tous les plans

On ne s’en cache pas chez Ferrari, en ce moment on cherche à redonner confiance au pilote allemand, à le remettre en selle pour la fin de saison et éventuellement la suivante. De là à lui fabriquer de toute pièce une première victoire de la saison, ça paraît pourtant clairement lunaire. Dans l’absolu, comment un champion de cette trempe, qui ne joue plus le titre, peut accepter ce genre d’aumône ? Il connaît trop bien son sport pour savoir que ce week-end, il ne méritait pas de repartir avec le trophée du vainqueur. Il sait qu’il a été dominé par son cadet.

Cette histoire ne va pas le grandir ni valoriser son écurie qui tient encore une fois le mauvais rôle. J’ai toujours trouvé que l’allemand manquait de panache et cette parodie ne va pas le faire remonter dans mon estime… Au delà de mon opinion et de celle du public, assez remonté après cet épisode fâcheux, Ferrari est peut-être en train de se tirer une balle dans le pied pour la cohabitation future de ses pilotes. L’ambitieux monégasque, devenu l’un des pilotes les plus bankable du paddock, ne va pas supporter longtemps d’être le dindon de la farce !

À l’heure où la F1 cherche toujours à reconquérir le public, il va définitivement falloir arrêter ces pratiques d’un autre temps. La FIA doit faire son boulot et mettre de l’ordre dans ces consignes d’équipes qui dénaturent le suspense et le spectacle.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *