Diva arrogante ou vrai leader ? Contre Dortmund, Mbappé doit s’affirmer

Demain soir, le PSG joue très gros, sa saison et la crédibilité de son projet. Pour son attaquant vedette, c’est LE match à ne pas louper pour ne pas passer du côté obscur de la force.

Après une ascension météorique et sans fausses notes, qui l’a conduit au titre suprême en juillet 2018, Kylian Mbappé connaît un premier ralentissement dans sa carrière, ses premières remises en question, ses premières critiques. Fantomatique lors du naufrage de son équipe au Signal Iduna Park, le natif de Bondy est à la croisée des chemins et doit impérativement se remettre dans le bon sens sous peine de ne pas subir un premier coup d’arrêt significatif.

Surclassé par Haaland à l’aller

Soyons clair, le 18 février dernier, il est passé au travers. Malgré sa passe décisive qui flatte son bilan, le champion du monde n’a pas vraiment existé. Dans une position d’attaquant de pointe dans laquelle il n’évolue pas souvent, il a semblé perdu et sans solutions. Si les choix de son entraîneur peuvent en partie expliquer sa performances, ils ne suffisent pas tant Mbappe a fait montre d’un manque de volonté évident. Qu’il ne soit pas trouvé dans de bonnes conditions est une chose mais qu’il ne courre pas en est une autre !

“Cachée derrière Neymar, l’autre star a été tout aussi nulle. Mbappé en 9, ça ne marche pas. Tuchel s’est trompé de A à Z. Reste l’attitude du joueur. Indigne de ce niveau. Mais pas de souci, on sait qu’au Real, il trouvera un motif pour courir”

Daniel Riolo, le lendemain du match aller

Son attitude sur le terrain a été consternante. Il a joué tête basse, en marchant, sans disputer les duels, se replacer ou proposer d’appels tranchants. Un comportement déjà entraperçu par séquences en Ligue1 mais qu’on imputait soit à l’enjeu moindre des matches, soit à son âge, deux arguments qui ne tiennent plus. Si prompt à expliquer que son âge ne doit pas être un argument, il doit désormais assumer cette position. Si ses performances médiocres lors des gros matches des saisons précédentes avaient été mises sur le compte de son inexpérience, il a changé de statut.

Mais surtout, il  a énormément souffert de la comparaison d’avec son vis-à-vis du jour, le norvégien Haaland qui a éclaboussé la rencontre de sa classe. Si leurs styles sont incomparables, leurs comportements respectifs l’ont également été. Pendant que Mbappé traînait sa peine, l’avant centre de Dortmund se donnait sans compter, multipliant les courses, offensives comme défensives, s’imposant dans les duels, bref, allant au charbon pour l’équipe. Un sens du collectif contrastant clairement avec l’individualisme du parisien.

Une attitude néfaste au groupe

Finalement, on a vu en Haaland la fraîcheur qui séduisait tant chez Kylian lors de son explosion au plus haut niveau, celui de l’AS Monaco ou de la Coupe du Monde 2018. Le gamin souriant et généreux qui faisait l’unanimité auprès de ses coéquipiers, des médias et des supporters a laissé place à une diva obnubilée par son rendement personnel. Et ça ne date pas du match contre Dortmund…

Ça a commencée en coulisses entre déclarations fracassantes et exigences de traitement démesurées et ça se traduit désormais sur le terrain. Son altercation avec Thomas Tuchel lors de PSG – Montpellier le mois dernier est le symbole de ce « nouveau » Kylian. Faire un esclandre en raison d’un remplacement trop précoce à son goût alors que son équipe menait tranquillement 5-0 à la 68ème minute est non seulement un manque de respect à son entraîneur mais également au joueur le remplaçant et au reste du groupe. Si j’encourageais le PSG à assumer son arrogance, cela ne doit pas se faire aux dépends du collectif.

Il est désormais clair que Mbappe se considère comme LA star du club et exige un traitement de faveur. Pourquoi pas mais ce traitement se mérite, non en jouant uniquement pour sa pomme et ses stats mais en faisant gagner l’équipe. Or, les priorités du jeune homme semblent avoir clairement évoluées dans le mauvais sens. Le voir se mettre au service des autres et se dépouiller pour l’équipe n’est pas systématiquement à l’ordre du jour.

Une personnalité désormais controversée

Et les observateurs ne s’y trompent pas. Le grand public tout d’abord qui le boude de plus en plus. 4ème personnalité masculine préférée des français dans le sondage annuel de l’IFOP en 2018, il a ainsi largement reculé pour ne pointer qu’en 14ème position en 2019. Si on ne peut pas encore parler de désamour, on peut néanmoins considérer que la lune de miel entre les Français et leur star est terminée et qu’il ne fait plus l’unanimité. Des interrogations que se posent également ses courtisans puisque son comportement aurait, selon Diario Gol, refroidi les ardeurs du Real Madrid qui n’en ferait plus une priorité de son recrutement…

Si ce revirement n’est qu’hypothétique, il doit néanmoins déclencher une remise en question chez le joueur. Bien qu’il en ait le potentiel, il n’est pas encore Messi ou Ronaldo, il doit s’en rendre compte et retrouver l’humilité teintée d’ambition qui a fait sa force. Il est encore très jeune et a bien évidemment le droit de se laisser un peu dépasser par son statut mais il doit faire attention, en football tout va très vite et les mauvaises réputations collent à la peau. Qu’il demande donc à son pote Neymar dont on n’a l’impression qu’il ne s’inspire que des mauvais côtés.

Ce match, s’il le joue, est certainement charnière pour sa saison et peut-être sa carrière. C’est une superbe occasion de montrer qu’il a décidé d’être un grand champion au service de son équipe et non une starlette capricieuse  qui attend qu’on joue pour elle. Il doit impérativement montrer qu’il est de la race de ceux qui font gagner et rendent les autres meilleurs. Au delà de sa performance, c’est son attitude qui sera scrutée par tous,

Demain soir, dans un stade vide, Mbappe a une occasion unique de redorer son image écornée et de prouver une fois pour toutes qu’il est de la race des seigneurs en sortant son club de la désespérante spirale de lose dans laquelle il est enfermé. À lui de jouer !

Lire aussi :

Dortmund-PSG : un résultat qui enterre Thomas Tuchel

À l’instar de Mbappé, le PSG doit assumer son arrogance

Après un nouveau mercato raté, la politique sportive du PSG interpelle

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *