Dimitrov/Kyrgios : choc explosif à Cincinnati !

Capture d’écran 2017-08-20 à 12.50.22

Kyrgios / Dimitrov, en voilà une finale qu’elle est belle ! Sur le ciment de Cincinnati, ce sont deux joueurs particulièrement spectaculaires qui vont tenter de décrocher leur premier Master 1000 et j’en ai déjà l’eau à la bouche.

Pour être tout à fait honnête, la tournée estivale américaine est loin d’être la période tennistique que je préfère. Entre Wimbledon et Flushing Meadows, le circuit ronronne et ces US Open Series ne m’enthousiasment que très rarement. Je ne les suis d’ailleurs généralement que d’un œil distrait. Pourtant, après une Rogers Cup rafraîchissante marquée par des matches de cinglés et la tornade Shapovalov, cette finale en Ohio pourrait me réconcilier avec ce mois d’août.

Une opposition alléchante pour un futur classique ?

N’en déplaise aux nostalgiques qui regretteront l’absence d’un membre du « Big Four » pour l’épilogue de ce tournoi, cette affiche me réjouit particulièrement. Kyrgios/Dimitrov certainement la plus belle affiche que l’on pouvait espérer en début de semaine. En termes de spectacle pur, cette opposition a tout pour devenir le summum de ce que devrait nous offrir le circuit ATP ces prochaines saisons et le tennis en aura bien besoin quand il faudra vendre un produit orphelin de Rafa et Roger.

En effet, même si je ne vois pas en ces deux joueurs un futur patron du circuit, Dimitrov est trop irrégulier et l’australien est juste complètement timbré, ce duel qui s’annonce promet d’être magnifique. S’ils ont donc, à mon sens, des failles trop importantes pour prendre la succession des monstres actuels, je suis convaincu qu’ils vont nous offrir quelques morceaux d’anthologie dans les prochaines années. Leur tennis agressif, tout en spontanéité et créativité, est fait pour se sublimer quand ils croiseront le fer.

Du talent, toujours du talent, rien que du talent !

Car clairement, les deux loustics sont deux purs génies. D’un côté l’esthétisme et la grâce du Bulgare, de l’autre la puissance et la folie de Kyrgios, le tout tourné vers l’attaque à outrance et porté par un charisme dingue. Bien sûr que cette façon de voir le jeu n’est pas celle qui en fera des N°1 mondiaux. Pour cela, mieux vaut parier sur la méthodique machine de destruction qu’est en train de devenir le jeune Zverev. Mais pour vendre des billets, faire lever les foules et susciter des vocations, pardon mais je ne vois pas beaucoup mieux que ces deux-là dans un futur proche !

Je ne suis sans doute pas objectif tant j’apprécie les deux hommes mais leur duel pourrait nous offrir un remake 2.0 des Becker / Edberg, confrontation qui a sublimé le jeu offensif il y a un quart de siècle. Ce soir Grigor et Nick vaincront ou périront par le jeu. On va évidemment voir des fautes directes par paquet de douze mais combien de passing de revers, de bombes de coups droits, de volées improbable ou de points gagnants géniaux inventés par ces deux spécialistes des « hot shots » ? Personnellement j’ai choisi mon camp et visiblement, le dieu de tennis aussi qui, au bout de quatre tie-breaks, nous a épargné une purge Isner-Ferrer…

Une vraie publicité pour le tennis

Vous l’auriez regardée cette finale entre le géant et le pou ? Pas moi, définitivement. Non que je dénigre les indéniables qualités de ces deux joueurs infiniment admirable et respectables mais, franchement, qu’est ce qu’on s’emmerde à les voir jouer ! Alors l’un contre l’autre… C’est en cela que le match qui s’annonce est excitant, il nous donne envie de sortir de la hype Neymar (Toulouse/PSG est programmé au même moment) pour regarder la petite balle jaune.

Quant au vainqueur, peu m’importe en définitive, il sera forcément beau. Même si son succès est sans lendemain et qu’il se crashe au premier tour à New-York, là n’est pas l’essentiel. Ces affrontements sont une bénédiction pour le jeu car ils offrent du plaisir, de l’adrénaline, de l’émotion aux spectateurs. Pour ceux qui vont regarder la rencontre, vous pouvez être certains que demain, vous aurez envie de ressortir votre raquette du placard et c’est avant tout cela l’objectif, transmettre l’amour de ce sport.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *